Se libérer de l’emprise de nos émotions

  • Le 24/05/2021

Ecoutons nos émotions car elles manifestent des besoins que parfois nous ignorons (être compris, reconnu, respecté…). Si nous reportons ou si nous atténuons nos réactions, si nous devenons capables de mettre des mots sur nos émotions (donc de satisfaire les besoins dont elles procèdent), nous sommes alors d’avantage en accord avec notre être profond.

La révélation à soi suppose de pouvoir laisser l’autre entrer dans notre territoire sans nous dissimuler ou sans nous sentir envahit et, bien sûr, d’oser avancer dans le territoire de l’autre pour l’accepter, l’aimer ou l’apprécier tel qu’il - elle est (couple, famille, amis, collègues...).
En dépassant la peur d’être jugé-e et en acceptant le désaccord, nous développons une authenticité qui augmente la confiance en soi et en l’autre. Cette vérité liée à nos défauts ou notre vulnérabilité, donne de la beauté à notre personnalité dès lors que nous ne cherchons pas à la masquer mais à l’améliorer, pour ensuite l’affirmer dans la bienveillance.
D’autre part, il est important de tenir compte des émotions «héritées» de nos parents et de nos aïeux. Il est salutaire de reconsidérer les faits et gestes de nos ascendants dans leur époque et leur contexte, d’établir un rapport apaisé avec la vérité et d’alléger les culpabilités ou les colères que nous pourrions encore éprouver aujourd’hui. Certaines thérapies peuvent nous aider à être «plus vrai», en nous permettant de nous affranchir d’influences auxquelles nous sommes soumis et de faire le choix de notre libre arbitre. Elles peuvent aussi aider à ce que nos besoins, nos talents, nos buts,... puissent se révéler à nous, tout naturellement. En ce sens, les thérapies complémentaires sont aussi d’excellents outils d’épanouïssement personnel.

Régis Debert

Relaxologue / Energéticien / Professeur de Reiki Traditionnel